Avertir le modérateur

mercredi, 28 juillet 2010

Plus de 11h de retard pour un vol Air Algérie à Moscou

images?q=tbn:ANd9GcTDL6sHwHGFwC12-4fuqMoYZbbs-yCSeklhxzeaD61ZaeZ76oU&t=1&usg=__0j535RS7778f1zFtfpxNaxSn5Rk=Le Vol AH-3001 de la compagnie Air Algérie à partir de Moscou, qui s'effectue une fois par semaine, a été retardé de plus de 11 heures.

Le plan consistait à décoller, mardi, à 13,05, heure de Moscou, mais selon les passagers en grogne, son départ a été retardé à plusieurs reprises.

Le représentant de l'aéroport Sheremetyevo a indiqué que le vol a été retardé pour des raisons techniques. L'heure exacte de l'envoi de l'avion n'ayant pas été fixée.

Suite à ce retard du vol prévu à partir de 23,30 heure de Moscou, les responsables de l'aéroport ont pris l'initiative d'offrir aux passagers une nuitée dans un hôtel . Toutefois, les passagers ont montré leur mécontentement face à l'absence du représentant d'Air Algerie pour prendre en charge leur cas. Dans pareils cas, selon les directives de l'IATA, c'est une obligation pour la compagnie de prendre en charge les passagers pour les héberger et éventuellement prendre en charge une compensation par rapport aux désagréments causés aux passagers, seulement à Moscou (et a même ailleurs), Air Algérie, reste désengagée de ses obligations pour offrir le minimum, soit transporter ses voyageurs dignement.

Ce problème vient confirmer le malaise que vie la compagnie algérienne qui depuis le début de l'été est face à une situation de désorganisation totale et de multiples perturbations dans la majorités des vols internationaux et domestiques.

 

11:22 Publié dans Coup de Gueule | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : air algerie, moscou, alger, bouabdellah, aeroport | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | | | Pin it! |

mardi, 16 février 2010

MC Alger: La Corsa de la honte

Rien ne va plus au sein de l’équipe dirigeante du club de football du Mouloudia Club d’Alger, leader du championnat d’Algérie de première division, notamment depuis la signature du nouveau contratde sponsoring avec Opel, représentée par DIAMAL.

Opel-MC-Alger-002.jpg

 

 

En effet, en plus d’une somme d’argent que DIAMAL devrait verser au MCA, le représentant d’Opel a offert une petite voiture au club, une Opel Corsa. Une voiture devenue depuis un problème au sein de l’équipe dirigeante.

Les responsables et membres du comité dirigeant n’ont pas apprécié que le président Sadek Amrous s’accapare du véhicule, selon le quotidien sportif Planète Sport qui précise, sur ses colonnes, que les autres responsables voulaient utiliser le véhicule en question dans une opération de communication, à savoir une tombola pour les supporters du vieux club algérois ou de l'utiliser comme véhicule de service notamment que le club eut perdu le véhicule de service dans un accident.

 

MCA24.jpg

 

 

 

 

 

 

Ne voulant rien savoir, le boss du MCA a expliqué aux membres de son bureau qu’il n’a pas de véhicule pour faire la navette Bordj Ménaiel-Alger chaque jour ; un alibi qui ne les a pas convaincu, selon le même quotidien. In AutoAlgerie

16:07 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : opel, corsa, mca, alger, mouloudia, mc alger, amrous, sadek, diamal, planete | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | | | Pin it! |

lundi, 02 février 2009

Gaspillage et gestion désastreuse. Ou va le Mouloudia ?

‘Ce qu'il y a de scandaleux dans le scandale, c'est qu'on s'y habitue’. Cette citation ressemble bien à la situation qui prévaut au Mouloudia d’Alger au grand dam des supporters du doyen. Les frasques à répétition au MCA et de son président illégitime* Sadek Amrous sont devenues habituelles et chaque jour apporte avec lui des nouvelles regrettables depuis le siège du club à Chéraga.

En voici un petit aperçu de dernières illuminations :

 

Recrutement d’attaquants et de blessés

 Après un casting de quelques 30 joueurs annoncés depuis plusieurs mois avant et pendant le mercato d’hiver, le responsable du Club avec l’entraineur-agent de joueur Alain Michel, ont finalement opté pour le recrutement de 4 attaquants sans ce soucier du compartiment défensif, l’un des plus mauvais du championnat.

Commençons par l’ivoirien Jean Marc Bénié dont le MCA s’est fait arnaqué avec un paiement inutile de 7000 dollars à son ancien club lybien El Nasser pour avoir sa lettre de sortie internationale. Ce joueur évoluant comme attaquant de pointe a déjà fait un passage en Tunisie à l’ES Tunis pendant deux saisons avant de jouer une année puis libéré par le Raja de Casablanca puis au club. Il semble selon le parcours du joueur, qu’il s’agit de la meilleure opération du Club algérois en attendant de voir le joueur à l’œuvre sur le terrain car son passage au Maroc et en Lybie n’a pas été reluisant. De son coté l’attaquant Sofiane Bencharif, ancien attaquant de Toulon de la CFA française a été enrôlé avec une blessure qui nécessite un traitement de deux mois au minimum selon le premier constat du staff médical. Le joueur donc a été recruté pour être soigné sans aucune garantie de le voir évoluer avec les ‘Vert et Rouge’ d’ici la fin de saison. L’autre attaquant émigré avec Bencharif a être enrôlé est Fares Kheniche ancien de Créteil (National) et qui a été éloigné des terrains en raison de petits pépins physiques à répétition. Le joueur est toujours blessé et on ignore la date de son retour sur le terrain comme le 4e attaquant tunisien qui vient compléter la liste des recrues du Mercato. Chakib Lachkam, puisque c’est de lui qu’il s’agit ancien de Gafsa a déjà fait un passage à l’ES Tunis ou il a inscrit un seul but. Ce joueur est comme Bencharif et Kheniche est aussi blessé avant même de signer son contrat avec le doyen et ne sera pas opérationnel avant le mois de Mars.

Manipulations et projet de Comité Directeur élargie

Voulant faire le forcing pour élargir le comité directeur, le président illégitime du MCA Sadek Amrous a constaté l’absence des membres du comité directeur de la réunion devant être tenue vendredi dernier au siège du club à Cheraga. Ayants eu vent d’une nouvelle manipulation de Amrous, les membres du comité directeur ont boycotté la séance sachant qu’un groupe qui n’est pas membre d l’AG du SPA MCA allait être intronisé pour élargir le comité directeur et installer par la même un président de section football. Parmi les personnes citées pour rejoindre le club, le nom d’un certain Hassinai a été annoncé avec un autre groupe. Ce même nom est aussi cité dans une autre affaire de déplacement à Nice aux frais de la princesse mouloudéenne dirigée par Amrous. Le retrait de confiance s’approche à grand pas pour le président qui essaye plusieurs formules de diversions face à la montée au créneau de son équipe dirigeante. L’une des manipulations de Amrous est celle de l’installation d’un comité de supporters nouveau et mise à l’écart de l’ancien groupe ayant été utilisé depuis la dernière année pour déstabiliser les anciens dirigeants pour prendre les commande. Ce changement a survenu suite à la gronde des supporters qui se sont retourné contre le président et son équipe suite aux scandales à répétitions.

Amrous joue avec l’argent du doyen ; Un billet, un visa et 2500 euros pour un ami

Après les 6000 euros de Cherif Maman Touré disparus, une nouvelle histoire de dilapidation d’argent du MCA vient d’être révélée. Selon une source digne de foi, le nommé Hassina, proche de Amrous aurait bénéficié d’une somme de 2500 euros et un billet d’avion pour la France sans aucun motif valable. Cela est ajouté à la demande de Visa faite par le MCA à cette personne auprès du consulat général de France à Alger en le présentant comme dirigeant en mission à Nice pour préparer un stage pour le MCA dans le cadre du transfert de l’ancien joueur Malien Diakité. Cette histoire indique clairement la clochardisation du Club et les frasques à répétition et une gestion douteuse de l’argent dans le vieux Club algérois. Une Toyota et une maison à Garidi pour le président A chaque occasion, le désigné illégitimement président du MCA indique qu’il est venu au club pour servir et non pas se servir. La réalité ne conforte pas Amrous puisqu’a peine quelques mois après son intronisation, il a cherché à s’acheter un véhicule 4*4 pour le président avec l’argent du Club comme priorité des priorités. Même avec la révélation de cette histoire qui parait irréel, Amrous n’a pas fait marche arrière et il s’est rabattue sur une berline de marque Toyota Auris dont le prix dépasse les150 millions de centimes achetée chez le concessionnaire. Amrous a motivé par ses déplacements quotidiens de Bordj Menaiel à Alger. Pour couronner les avantages inespérés, Amrous a changé de résidence de Bordj Menaiel à Alger dans un appartement loué par le Mouloudia d’Alger au Niveau de Garidi. C’est le même appartement ou logeait l’ancien coach, l’irakien Ameur Djamil avant son départ. A en croire les déclarations du président des mouloudéens, tout cela ne ressemble pas à un poste pour se servir ……………….cela n’est pas se servir

Contacts avec Biskri : Michel accuse Ghrib

 Ayant eu vent des contacts de quelques dirigeants avec le coach Mustapha Biskri, l’entraineur actuel du doyen Alain Michel était dans tous ses états. Une volonté d’évincer le technicien français avait déjà été soulevée par quelques dirigeants du MCA même si Amrous a nié ce genre de contact en renouvelant son attachement au Français qui pour lui a toute sa confiance. Alain Michel a directement pointé le doigt accusateur vers le coordinateur de la section Football Omar Ghrib et il le lui a clairement signifié en le rencontrant au siège du Club le jour même de l’annonce des contacts avec Biskri. Le coordinateur de la section football a répondu à Michel sur cette affaire en niant en bloc qu’il est derrière ces contacts et en le rassurant que le technicien français a la confiance de l’ensemble des dirigeants.

650 millions encaissés par Badji, les autres joueurs doivent attendre

 Contrairement aux autres joueurs qui n’ont pas perçu leur argent, Fayçal Badji, capitaine d’équipe a mis la pression sur les dirigeants et a obtenu la 3e tranche de la prime de signature de l’exercice précédant ainsi que la première tranche de cette année. Le montant encaissé par le capitaine avoisine les 650 millions de centimes, alors qu’au même moment Badji a demandé à ses coéquipiers en attente de ne pas réclamer leur argent et que la priorité est bien les résultats sur le terrain. De son coté le coach Alain Michel qui avait menacé de recourir à la FIFA a pour sa part perçu un complément des mensualités non payées. Cette situation constitue une bombe à retardement lorsque les joueurs vont monter au créneau pour contester ce procédé de payer le capitaine et le coach alors que les autres joueurs sont toujours en attente de percevoir le passif de l’année passée ainsi que le paiement des arriéré de la saison en cours. Et lorsqu’on sait que le budget alloué au club cette année a atteint un record inégalé avec l’apport très conséquent de Sonatrach et des sponsors et devant la situation actuelle de caisses vides, on se demande comment cet argent a été gaspillé alors que des semaines de competition importantes attendent l’équipe cette saison avec un objectif affiché de jouer une place qualificative aux joutes arabes.

* Amrous Président illégitime : Cela est le moins que l’on puisse dire compte tenu de la manière dont Amrous a été propulsé à la tête d’un aussi prestigieux club qu’est le Mouloudia d’Alger dans une assemblée générale de la honte. Un coup de force à la manière des coups d‘états dans quelques pays de notre continent avec basculement de la gestion des affaires du Doyen de l’association El Mouloudia vers une nouvelle association avec de nouveaux membres dont des repris de justices et des inconnus avec éviction des prestigieux dirigeants à leur tête Abdelkader Drif et les autres vrais dirigeants mouloudéens. Tout cela a été fait avec un procédé téléguidé et bénédiction à partir de la capitale Italienne d’un eternel démissionnaire avec assistance d’un cadre très connu de la prestigieuse compagnie pétrolière.

Par M. E

17:25 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mouloudia, alger, mca, amrous, alain michel, badji, benié | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | | | Pin it! |

dimanche, 22 juin 2008

Boutabout à Reims ?

boutabout30012008040921.jpgprès six mois passés à Angers, Mansour Boutabout pourrait rejoindre un autre club de L2 : le Stade de Reims. Le transfert de l'attaquant international algérien pourrait être rapidement finalisé.

Resté deux saisons et demi à Sedan, où il a disputé près de 100 matchs dont 36 en L1, Mansour Boutabout pourrait défendre cette saison les couleurs d’un autre club champardennais : le Stade de Reims.

L’attaquant international algérien de 29 ans, passé auparavant par Gueugnon et Le Mans avant de rejoindre Sedan, serait tout près d’un accord avec le club rémois.

 

In AlgerFoot.com ( DZinfos.com) 

16:01 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boutabout, sedan, stade de reims, algerie, alger, algerfoot | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | | | Pin it! |

mercredi, 28 mai 2008

Championnat de DII: Arbitres de la 38ème journée du championnat de seconde division

Arbitres de la 38ème journée du championnat de seconde division

29 mai 2008

 

 

A Bou Saada - CS Constantine Abdellah Amari Guedil
MSP Batna - MO Constantine Ouchene Debbiche Belaouane
NARB Reghaia - US Biskra Mehidi Benchirene Nasri
MC El Eulma - Paradou AC Boukedjar Remache Magrah
USM EL Harrach - USM Sétif Mansouri Belfekroun Aissani
UMS Drean - RC Kouba Fetouha Benchaia Haimoudi
JSM Chéraga - MO Bejaia Boumaza Feddaoui Zegahd
SA Mohammadia - CA Batna Amalou Talbi Belagoun
ASM Oran - OM Arzew renvoyé

17:07 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : alger, harrach, usmh, rc kouba, rck, cab | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | | | Pin it! |

Une trentaine de policiers blessés et scènes de violences à Oran

Relégation du MCO en DII
crbst%5fimport98.jpg

Oran a vécu hier, pour la seconde journée consécutive, au rythme de violences et de dégradations. Des affrontements, parfois très violents, ont éclaté dans presque l'ensemble des quartiers de la ville.
Au Haï El-Makkari, ex-St Eugène, un CEM, en l'occurrence Dorgham Hnifi, a été incendié par des casseurs.
Cette violence a contraint les parents à se diriger en masse vers les écoles où leurs enfants passaient leurs examens de sixième. Un vrai calvaire pour des parents morts d'inquiétude et largement pénalisés par l'absence totale de transport en commun. Les chefs d'établissement ont décidé, sur instruction des autorités locales, de garder les enfants entre midi et 14h, afin et de leur assurer les repas et leur éviter des risques inutiles.
Au-delà de la déception « sportive » que la relégation du Mouloudia d'Oran peut provoquer chez les amoureux du club, les événements qu'a connus hier, la ville d'Oran, avaient des allures d'une véritable « révolte » dirigée contre tout. Au niveau de certaines grandes artères, notamment au centre-ville, c'était la désolation. Les magasins ont, dès les premières heures de la journée, baissé leurs rideaux de peur d'être pris pour cibles. Cela n'a pas empêché des groupes de personnes parfois encagoulés d'entrer par effraction dans certains locaux, à l'exemple de celles de « Lotto » et de « Nokia », situés tous les deux à la Rue Larbi Ben M'hidi, pour les piller. La grande Poste, située à la Place Maghreb au centre-ville, a également été saccagée dans l'après-midi d'hier. Le cinéma Maghreb, ex-Régent, a lui aussi été ciblé. Les émeutiers ont arraché les sièges de la salle pour les brûler à l'extérieur sur la chaussée.
Des administrations publiques, telles que le siège de l'Algérienne des Eaux et de l'antenne d'ERIAD sise à El-Hamri, ont été les premiers à payer les frais, dès la soirée de lundi à mardi, de cette violence brutale. Ces administrations ont été presque totalement saccagées et pillées par des jeunes et des moins jeunes surexcités. Selon des responsables de l'antenne ERIAD, située à l'avenue des Martyrs à El-Hamri, entre 400 et 500 quintaux de farine ont été volés par des casseurs qui s'en sont pris également à un semi-remorque de l'entreprise et à un véhicule privé propriété d'un des travailleurs qui a été complètement carbonisé après qu'on y ait mis le feu.
Hier, la livraison de farine aux boulangers d'Oran n'a pu être assurée, affirment les mêmes sources, qui n'écartent pas l'éventualité d'une pénurie de pain pour manque de cette matière première. Par ailleurs, l'agence CNEP du Boulevard Zirout Youcef au Plateau et des banques étrangères, à l'exemple d'ABC à l'Avenue Sidi Chahmi, à Delmonte ou encore Société Générale à l'Avenue Farès El-Houari, dans le quartier de Maraval, ont été également attaquées. Le siège de l'Echo d'Oran, dont le propriétaire est le président actuel du Mouloudia d'Oran, a également été pris pour cible avant-hier soir. Mais, hormis des vitres brisées, on n'a pas enregistré de dégâts importants, grâce à une intervention rapide des forces de l'ordre, qui ont décidé de fixer une patrouille de police à proximité du siège.
Dans le quartier de Plateau, précisément au niveau de la Rue des frères Niati, fait important à être souligné, la population est intervenue pour chasser les casseurs. En effet, des affrontements ont eu lieu entre des habitants appuyés par des policiers en civil, reconnaissables à leurs talkies-walkies en main, et des émeutiers venus du quartier mitoyen de M'dina Djédida pour s'attaquer au siège de la 2ème Sûreté urbaine.
« Ces gens n'ont rien à avoir avec le football ou le sport. Ils n'ont qu'un seul but, c'est casser des édifices et des biens publics et les piller. Défendez vos biens », a hurlé un des habitants à l'adresse de ses jeunes voisins qui ont fini par prendre les devants, munis de pierres et de bâtons, et repousser la vague d'émeutiers.

crbst%5fimport96.jpg
En dépit de leur nombre important, et des moyens impressionnants dont elles disposaient, notamment des chasse-neige et autres engins antiémeute, les forces de l'ordre ont été considérablement gênées par cet « éparpillement » des zones de tension. Avec le centre-ville et la banlieue Est d'Oran, le quartier populaire d'El-Hamri a été le premier à enregistrer, avant-hier soir, ces scènes de violences. Mais, hier, la violence s'est propagée comme une traînée de poudre, pour atteindre presque la totalité des quartiers de la ville. Des scènes d'une rare violence ont été observées au niveau de la pénétrante de Delmonte, non loin du siège de la station régionale de l'ENTV.
Des groupuscules d'émeutiers éparpillés en plusieurs endroits se relayaient pour arroser les éléments de la brigade antiémeute de projectiles de tout genre. Les policiers ripostaient en lançant des bombes lacrymogènes. Les émeutiers se servaient des publiphones, arrachés la matinée et la veille, pour bloquer la route et empêcher l'avancée des véhicules de police. De temps à autre, on pouvait apercevoir des jeunes émeutiers blessés tomber par terre puis portés par leurs acolytes avant de disparaître dans les rues sinueuses du quartier populaire de Delmonte. Des scènes aussi brutales étaient également constatées au niveau du quartier de Plateau où un débit de boissons alcoolisées a été pris pour cible.
Jusqu'à une heure tardive, la tension était toujours à son comble dans certains quartiers, comme Yaghmoracen.
Au quartier Haï Edhaya, ex-Petit Lac, des casseurs ont mis le feu au siège de la CNEP Immo, alors que celui mitoyen de la CNEP banque a été saccagé et pillé.
Un climat de terreur régnait tout au long de cette journée, qui a coïncidé avec la tenue des examens de sixième pour les élèves du primaire. Une journée que la population oranaise ne risque pas d'oublier de si tôt, même si le pire reste à craindre pour les jours à venir. Q. O

16:58 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : oran, mco, mc oran, violences, alger, ligue | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | | | Pin it! |

dimanche, 18 mai 2008

Supporters Fous

Des supporters Capables de tout pour assister à un match de Football en Algérie. Ici les supporters de l'USM El Harrach, un Club  qui lutte pour l'accession en Division 1 en Algérie

567906549.jpg

13:12 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : alger, algerie, usmh, tribune, usm el harrach, vilonece | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | | | Pin it! |

jeudi, 08 mai 2008

Le MCA terminera la saison à huis clos

La commission de discipline de la Ligue nationale de football, au cours de sa réunion hebdomadaire tenue hier, a décidé de sanctionner le WA Tlemcen par un match à huis clos, après les graves incidents ayant eu lieu lors du dernier match du championnat contre l’OM Ruisseau. La commission de la LNF, qui a homologué le match en ce résultat, c'est-à-dire 1 à 1, a infligé une lourde sanction de un an, contre l’adjoint entraîneur du WAT, Ali Dahleb. Dans le même contexte, et suite aux graves incidents ayant émaillé l’autre rencontre du championnat qui a opposé le MCA au MCO, au stade de Bologhine, la commission de discipline a prononcé la même sanction, un match à huis clos contre le Mouloudia d’Alger. Le joueur El-Bahari du MCO a écopé, lui, de quatre matches de suspension.

De ce fait, le club algérois jouera ses deux dernières rencontres de la saison sans la présence du public du moment qu’il se déplacera lundi prochain à Tlemcen et recevra la JSM Béjaïa à Bologhine… à huis clos.

M. A

10:15 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : alger, mouloudia, mca, wat, championnat, dahleb | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | | | Pin it! |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu