Avertir le modérateur

lundi, 26 septembre 2011

MC Alger : L’italien Pellicanò est-il un investisseur crédible ?

L’annonce de la venue d’une grande boite italienne pour diriger le Mouloudia d’Alger a été accueillie avec beaucoup d’enthousiasme par les dirigeants, supporters et proches du doyen des clubs algériens afin de se lancer sérieusement dans le football professionnel.

La décision de permettre à la société italienne Edil Pellicanò de racheter 67 % des actions du MC Alger, a été entérinée par le conseil d’administration du MCA et les choses vont s’accélérer dans les jours à venir pour officialiser la transaction, comme cela a été confirmé le week end dernier par Sid Ali Aouf, ancien trésorier du club et membre du conseil d’administration et qui serait appelé à devenir le nouveau boss du Mouloudia, de part sa relation directe  avec les investisseurs italiens.

Le chiffre de 3 millions d’euros (environ 30 milliards de centimes) a été avancé comme première sommes qui sera injectée dans les caisses du club juste après la finalisation de la transaction d’achat des actions, pour atteindre un investissement total de 10 millions d’euros (Environ 100 Milliards de centimes).

Fini la phase d’euphorie avec l’effet d’annonce de l’arrivée du super investisseur pour gérer le vieux club algérois, les interrogations et les spéculations commencent à se faire dans le milieu du club algérois.  

Nous nous sommes donc intéressés à la firme mère de la société mixte  algéro-italienne qui a été annoncée pour reprendre le MCA afin de connaitre d’avantage ses performances et son poids dans le milieu des affaires :


Edil Pellicanò  est une société italienne à responsabilité limitée (SRL) dans le domaine  du bâtiment et des travaux publics qui est spécialisée de la conception et la construction de bâtiments à usage civil et industriels, le réaménagement des usines, et de la restauration des façades. Pouvons-nous lire dans la présentation sur  son site internet : http://www.impresacostruzioniedilpellicano.com/

Le siège de la société se situe dans le sud italien, tout proche de la Sicile dans la ville de Reggio  Calabria, à la pointe de la botte italienne.


Francesco Pellicanò appelé Franco, est le directeur général de la société Edil Pellicano.

Il est aussi engagé dans le monde du football en Italie en étant président du club  del’ASD Hinterreggio qui évolue en Série D transalpine (5e division). Voici le site internet du club : http://www.hinterreggio.it

 

5 à 10 millions d’Euros de Chiffre d’Affaire

Le chiffre d’affaire de la SRL est se situe entre 5 à 10 millions d’Euros, indique le site Kompass, qui est une base de donnée professionnelle des entreprises dans le monde. Son bilan financier que nous avons pu consulté pour l’année 2010 n’a pas dépassé les 180 mille euros.

Ces chiffres paraissent très bas pour un investisseur qui est annoncé comme une grande firme qui va mettre  10 millions d’euros pour rentrer dans le capital de la SSPA du MCA.

Si l’on se réfère aux résultats se de cette société de bâtiment, on voit mal comment cette société peut s’engager au MC Alger alors que son bénéfice net sur l’année dernière ne peut couvrir le contrat d’un seul joueur, comme le gardien Chaouchi qui perçoit environ  200 mille euros  par an ( l’équivalent de 2 milliard de centimes).

Pire encore, le chiffre d’affaire d’Edil Pellicano qui ne dépasse par les 10 millions d’Euros représente tout simplement le chiffre annoncé pour  l’investissement et l’achat des actions du Mouloudia d’Alger.

Des société algériennes moyennes sont très largement au dessus au niveau rentabilité mais ne peuvent aucunement s’engager dans le football avec des sommes faramineuses a dépenser et un investissement très aléatoire au lancement précoce du professionnalisme en Algérie.         

Il parait clairement que cette société est d’un calibre moyen et nous sommes loin des grandes compagnies de bâtiment connus dans le monde ou du moins en Italie.

On peut donc s’interroger sur la crédibilité de cet investisseur  et de sa capacité de répondre sérieusement aux attentes, pour s’élancer dans un projet d’achat et de gestion du vieux club algérois.

Les dirigeantes actuels du MCA sont prévenus, et devront s’attarder longuement sur l’historique de cette société italienne à responsabilité limitée, de ses bilans et de ses chiffres d’affaires afin d’éviter de se lancer dans une affaire confuse qui ne fera que compliquer davantage la situation du club face à un risque de banqueroute.  www.algerfoot.com

21:49 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : edil, pellicano, mouloudia, mca | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | | | Pin it! |

dimanche, 28 février 2010

Coupe d’Algérie : Choc USM Alger - MC Alger

Le tirage au sort des huitièmes de finales et des quarts de finale de  la coupe d’Algérie  s’est déroulé dimanche après midi à l’hôtel Hilton. Il a donné lieu aux rencontres suivantes :


Huitième de finale
1/ WA Mostaganem – ICS Tlemcen
2/ WA Tlemcen – ES Sétif
3/ USM Alger – MC Alger
4/ USM Annaba – CABB Arreridj
5/ ASO Chlef – E Sour El Ghozlane
6/ CR Bélouizdad – JS Kabylie
7/ CA Batna – USM Blida
8/ USM Khenchela – USM Bel Abbès


Quart de finale
1/ Vainqueur  7 contre vainqueur 3
2/  Vainqueur 4  contre vainqueur 6
3/ Vainqueur 5 contre vainqueur 1
4/ Vainqueur 2  Contre vainqueur 8

16:49 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : aso chlef, coupe d'algerie, crb, jsk, mca, mouloudia, usma | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | | | Pin it! |

mardi, 16 février 2010

MC Alger: La Corsa de la honte

Rien ne va plus au sein de l’équipe dirigeante du club de football du Mouloudia Club d’Alger, leader du championnat d’Algérie de première division, notamment depuis la signature du nouveau contratde sponsoring avec Opel, représentée par DIAMAL.

Opel-MC-Alger-002.jpg

 

 

En effet, en plus d’une somme d’argent que DIAMAL devrait verser au MCA, le représentant d’Opel a offert une petite voiture au club, une Opel Corsa. Une voiture devenue depuis un problème au sein de l’équipe dirigeante.

Les responsables et membres du comité dirigeant n’ont pas apprécié que le président Sadek Amrous s’accapare du véhicule, selon le quotidien sportif Planète Sport qui précise, sur ses colonnes, que les autres responsables voulaient utiliser le véhicule en question dans une opération de communication, à savoir une tombola pour les supporters du vieux club algérois ou de l'utiliser comme véhicule de service notamment que le club eut perdu le véhicule de service dans un accident.

 

MCA24.jpg

 

 

 

 

 

 

Ne voulant rien savoir, le boss du MCA a expliqué aux membres de son bureau qu’il n’a pas de véhicule pour faire la navette Bordj Ménaiel-Alger chaque jour ; un alibi qui ne les a pas convaincu, selon le même quotidien. In AutoAlgerie

16:07 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : opel, corsa, mca, alger, mouloudia, mc alger, amrous, sadek, diamal, planete | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | | | Pin it! |

jeudi, 09 juillet 2009

Mouloudia d'Alger: Silence… on bafoue la loi

crbst_import111.jpgcrbst_import200.jpg

Il y a quelques semaines, un de nos confrères s’interrogeait si le Mouloudia d’Alger était un club hors norme ou un club hors la loi ? Si au regard de son histoire et de sa popularité, le doyen des clubs algériens ne laisse personne indifférent et peut être de ce fait considéré comme un club hors norme, il est tout aussi vrai que le Mouloudia est un club hors la loi, car étant la seule association sportive à fonctionner avec ses propres règles faisant fi de toute réglementation et lois en vigueur, avec la complaisance pour ne pas dire la complicité des pouvoirs publics. Comment en effet peut-on concevoir et accepter qu’un club qui brasse des milliards de centimes chaque saison ne présente aucun bilan financier depuis plusieurs années sans que cela n’offusque aucun responsable du secteur. Est-il concevable et acceptable qu’en 2009 en Algérie des responsables gèrent l’argent de l’état et des sponsors sans rendre le moindre compte à ceux qui les ont élus (assemblée générale) ou aux pouvoirs publics directement concernés. Mais le plus dramatique dans cette situation est la légèreté et la désinvolture avec laquelle est géré ce club, avec l’assentiment et la protection de personnages « hauts placés » qui mettent en avant leurs relations et leur puissance pour cautionner et couvrir de telles irrégularités. Miné de toutes parts, jeté à la rue, le club ne fait parler de lui qu’à travers les scandales qui font les choux gras de la presse spécialisée. Si jusque là, les querelles et autres faits se limitaient à la mauvaise gestion sportive, aujourd’hui des pavés sont jetés dans la mare et des accusations de détournements sont lancées par des joueurs et autres employés du club à l’instar du gardien Mohamed Benhamou ou encore du comptable M. Babaci. Ces derniers ne se sont pas empêchés chacun en ce qui le concerne de pointer un doigt accusateur vers les actuels dirigeants, à leur tête le président Amrous, son bras droit, Omar Ghrib ou encore le financier du club, Sid-Ali Aouf. Tout ce beau monde est accusé ni plus ni moins de « détournements » (plus 4 milliards de centimes en chèques et 4 millions de DA en espèces) n’auraient pas été justifiés, sans compter les primes « gonflées » de certains joueurs et la « tchipa » que prendraient ces dirigeants avec l’accord tacite de ces mêmes joueurs (dixit Benhamou). Une gestion « maffieuse » est elle érigée en règle au Mouloudia? C’est ce qui se dit dans la rue et dans les fiefs du club. Et ce qui n’était que rumeurs prend soudainement de graves proportions, sans pour autant, et bizarrement, susciter la moindre réaction de celui qui dirige réellement le club. Il s’agit du président d’honneur, M. Rachid Marif, qui en « gardien du temple » aurait dû normalement réagir pour au moins tenter de veiller à la crédibilité du club et à la sauvegarde de ses valeurs, qui constituent sa principale mission. Aucune réaction non plus des pouvoirs publics (Direction de la jeunesse et des sports ou encore ministère de tutelle) comme si ces faits s’inscrivent dans le cours normal des choses. Il y a de graves accusations Messieurs, qui émanent de personnes assurément responsables de leurs propos.

On voit mal en effet comment Benhamou, Babaci et tant d’autres balanceraient de telles accusations et ne mesureraient pas la teneur et les conséquences de leurs propos, s’il n y avait pas quelque part une once de vérité. Au moment où l’on entreprend la mise en œuvre d’une moralisation du mouvement sportif national, peut-on garder le silence face à des faits aussi graves? Les dirigeants du Mouloudia bénéficient-ils d’un statut particulier ? Ailleurs, pour des faits de moindre importance, une enquête est immédiatement déclenchée et les dirigeants responsables condamnés. Chez nous, silence… on bafoue la loi !.

 A. Cherif 

In www.AlgerFoot.com

10:17 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : mc alger, mca, mouloudia, drif, marif, sonatrach, djouad, amrous, badji, ypunes | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | | | Pin it! |

mardi, 21 avril 2009

AG du MCA : Amrous destitué, Zedek Nouveau président

AG du MCA : Amrous destitué, Zedek Nouveau président
crbst_import1.jpg
L’assemblée générale extraordinaire de l’ASP MCA a été tenue ce matin à l’hotel icosium de Bouzareah (Alger). Les membres de l’AG ont décidé à l’issue de cette assemblée de destituer l’actuel président Sadek Amrous et de le remplacer par Abdelhamid Zedek qui aura la mission de gérer le club jusqu'à la fin de la saison.
Outre la décision de mettre fin à la mission de Amrous accusé par ses paires de malversations et de gestion désastreuse, les membres de l’Assemblée générale ont pris une sentence de mettre à l’écart 3 autres membres de à savoir Ahmed Taffat, Omar Ghrib et Sid Ali Aouf et d’infliger un avertissement Ahmed El Aggoun.
A noter que les responsables de la direction de la jeunesse et de loisir de la wilaya d’Alger ont indiqué que la destitution de Amrous pourra se faire valider par la voie du tribunal du sport TAS, chose réfutée par les membres de l’AG du MCA qui ont demandé l’application de la réglementation qui n’indique nullement de passer par le TAS pour ce genre de situations et que l’AG est souveraine pour apporter les changements dans la direction du Club algérois.
Une chose est sure, le MCA continuera à sombrer à cause des problèmes interminable et la situation non réglementaire engendrée par les changements de la saison dernière.
Des enfants du Clubs ont été exclus du MCA lors d’une Assemblée générale de la honte l’été dernier ayant propulsée Amrous à la tête du Club avec une nouvelle composante illégitime d’une nouvelle association fantôme avec quelques membres indignes de représenter le doyen.
La situation désolante actuellement résulte de La grande manipulation de l’été dernier et l’exclusion des enfants du Club de l’association El-Mouloudia. L’un des instigateurs de cette mascarade, à savoir Ahmed Taffat qui suivait les directives venues de la capitale italienne se retrouve exclu par les mêmes membres ayant suivis sa démarche de destruction, et c’est du moins une bonne nouvelle en attendant un vrai nettoyage et une autodestruction finale du mal du Mouloudia Chaabia Dziria.
Qui sème le vent récolte les scandales et Ce qu'il y a de scandaleux dans le scandale au MCA, c'est qu'on s'y habitue.M.E - 21/04/2009 ( In AlgerFoot.com)

16:26 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : algerfoot.com, dzinfos.com, mouloudia, mca, mcalger, amrous, djouad, zedek, marif | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | | | Pin it! |

lundi, 02 février 2009

Gaspillage et gestion désastreuse. Ou va le Mouloudia ?

‘Ce qu'il y a de scandaleux dans le scandale, c'est qu'on s'y habitue’. Cette citation ressemble bien à la situation qui prévaut au Mouloudia d’Alger au grand dam des supporters du doyen. Les frasques à répétition au MCA et de son président illégitime* Sadek Amrous sont devenues habituelles et chaque jour apporte avec lui des nouvelles regrettables depuis le siège du club à Chéraga.

En voici un petit aperçu de dernières illuminations :

 

Recrutement d’attaquants et de blessés

 Après un casting de quelques 30 joueurs annoncés depuis plusieurs mois avant et pendant le mercato d’hiver, le responsable du Club avec l’entraineur-agent de joueur Alain Michel, ont finalement opté pour le recrutement de 4 attaquants sans ce soucier du compartiment défensif, l’un des plus mauvais du championnat.

Commençons par l’ivoirien Jean Marc Bénié dont le MCA s’est fait arnaqué avec un paiement inutile de 7000 dollars à son ancien club lybien El Nasser pour avoir sa lettre de sortie internationale. Ce joueur évoluant comme attaquant de pointe a déjà fait un passage en Tunisie à l’ES Tunis pendant deux saisons avant de jouer une année puis libéré par le Raja de Casablanca puis au club. Il semble selon le parcours du joueur, qu’il s’agit de la meilleure opération du Club algérois en attendant de voir le joueur à l’œuvre sur le terrain car son passage au Maroc et en Lybie n’a pas été reluisant. De son coté l’attaquant Sofiane Bencharif, ancien attaquant de Toulon de la CFA française a été enrôlé avec une blessure qui nécessite un traitement de deux mois au minimum selon le premier constat du staff médical. Le joueur donc a été recruté pour être soigné sans aucune garantie de le voir évoluer avec les ‘Vert et Rouge’ d’ici la fin de saison. L’autre attaquant émigré avec Bencharif a être enrôlé est Fares Kheniche ancien de Créteil (National) et qui a été éloigné des terrains en raison de petits pépins physiques à répétition. Le joueur est toujours blessé et on ignore la date de son retour sur le terrain comme le 4e attaquant tunisien qui vient compléter la liste des recrues du Mercato. Chakib Lachkam, puisque c’est de lui qu’il s’agit ancien de Gafsa a déjà fait un passage à l’ES Tunis ou il a inscrit un seul but. Ce joueur est comme Bencharif et Kheniche est aussi blessé avant même de signer son contrat avec le doyen et ne sera pas opérationnel avant le mois de Mars.

Manipulations et projet de Comité Directeur élargie

Voulant faire le forcing pour élargir le comité directeur, le président illégitime du MCA Sadek Amrous a constaté l’absence des membres du comité directeur de la réunion devant être tenue vendredi dernier au siège du club à Cheraga. Ayants eu vent d’une nouvelle manipulation de Amrous, les membres du comité directeur ont boycotté la séance sachant qu’un groupe qui n’est pas membre d l’AG du SPA MCA allait être intronisé pour élargir le comité directeur et installer par la même un président de section football. Parmi les personnes citées pour rejoindre le club, le nom d’un certain Hassinai a été annoncé avec un autre groupe. Ce même nom est aussi cité dans une autre affaire de déplacement à Nice aux frais de la princesse mouloudéenne dirigée par Amrous. Le retrait de confiance s’approche à grand pas pour le président qui essaye plusieurs formules de diversions face à la montée au créneau de son équipe dirigeante. L’une des manipulations de Amrous est celle de l’installation d’un comité de supporters nouveau et mise à l’écart de l’ancien groupe ayant été utilisé depuis la dernière année pour déstabiliser les anciens dirigeants pour prendre les commande. Ce changement a survenu suite à la gronde des supporters qui se sont retourné contre le président et son équipe suite aux scandales à répétitions.

Amrous joue avec l’argent du doyen ; Un billet, un visa et 2500 euros pour un ami

Après les 6000 euros de Cherif Maman Touré disparus, une nouvelle histoire de dilapidation d’argent du MCA vient d’être révélée. Selon une source digne de foi, le nommé Hassina, proche de Amrous aurait bénéficié d’une somme de 2500 euros et un billet d’avion pour la France sans aucun motif valable. Cela est ajouté à la demande de Visa faite par le MCA à cette personne auprès du consulat général de France à Alger en le présentant comme dirigeant en mission à Nice pour préparer un stage pour le MCA dans le cadre du transfert de l’ancien joueur Malien Diakité. Cette histoire indique clairement la clochardisation du Club et les frasques à répétition et une gestion douteuse de l’argent dans le vieux Club algérois. Une Toyota et une maison à Garidi pour le président A chaque occasion, le désigné illégitimement président du MCA indique qu’il est venu au club pour servir et non pas se servir. La réalité ne conforte pas Amrous puisqu’a peine quelques mois après son intronisation, il a cherché à s’acheter un véhicule 4*4 pour le président avec l’argent du Club comme priorité des priorités. Même avec la révélation de cette histoire qui parait irréel, Amrous n’a pas fait marche arrière et il s’est rabattue sur une berline de marque Toyota Auris dont le prix dépasse les150 millions de centimes achetée chez le concessionnaire. Amrous a motivé par ses déplacements quotidiens de Bordj Menaiel à Alger. Pour couronner les avantages inespérés, Amrous a changé de résidence de Bordj Menaiel à Alger dans un appartement loué par le Mouloudia d’Alger au Niveau de Garidi. C’est le même appartement ou logeait l’ancien coach, l’irakien Ameur Djamil avant son départ. A en croire les déclarations du président des mouloudéens, tout cela ne ressemble pas à un poste pour se servir ……………….cela n’est pas se servir

Contacts avec Biskri : Michel accuse Ghrib

 Ayant eu vent des contacts de quelques dirigeants avec le coach Mustapha Biskri, l’entraineur actuel du doyen Alain Michel était dans tous ses états. Une volonté d’évincer le technicien français avait déjà été soulevée par quelques dirigeants du MCA même si Amrous a nié ce genre de contact en renouvelant son attachement au Français qui pour lui a toute sa confiance. Alain Michel a directement pointé le doigt accusateur vers le coordinateur de la section Football Omar Ghrib et il le lui a clairement signifié en le rencontrant au siège du Club le jour même de l’annonce des contacts avec Biskri. Le coordinateur de la section football a répondu à Michel sur cette affaire en niant en bloc qu’il est derrière ces contacts et en le rassurant que le technicien français a la confiance de l’ensemble des dirigeants.

650 millions encaissés par Badji, les autres joueurs doivent attendre

 Contrairement aux autres joueurs qui n’ont pas perçu leur argent, Fayçal Badji, capitaine d’équipe a mis la pression sur les dirigeants et a obtenu la 3e tranche de la prime de signature de l’exercice précédant ainsi que la première tranche de cette année. Le montant encaissé par le capitaine avoisine les 650 millions de centimes, alors qu’au même moment Badji a demandé à ses coéquipiers en attente de ne pas réclamer leur argent et que la priorité est bien les résultats sur le terrain. De son coté le coach Alain Michel qui avait menacé de recourir à la FIFA a pour sa part perçu un complément des mensualités non payées. Cette situation constitue une bombe à retardement lorsque les joueurs vont monter au créneau pour contester ce procédé de payer le capitaine et le coach alors que les autres joueurs sont toujours en attente de percevoir le passif de l’année passée ainsi que le paiement des arriéré de la saison en cours. Et lorsqu’on sait que le budget alloué au club cette année a atteint un record inégalé avec l’apport très conséquent de Sonatrach et des sponsors et devant la situation actuelle de caisses vides, on se demande comment cet argent a été gaspillé alors que des semaines de competition importantes attendent l’équipe cette saison avec un objectif affiché de jouer une place qualificative aux joutes arabes.

* Amrous Président illégitime : Cela est le moins que l’on puisse dire compte tenu de la manière dont Amrous a été propulsé à la tête d’un aussi prestigieux club qu’est le Mouloudia d’Alger dans une assemblée générale de la honte. Un coup de force à la manière des coups d‘états dans quelques pays de notre continent avec basculement de la gestion des affaires du Doyen de l’association El Mouloudia vers une nouvelle association avec de nouveaux membres dont des repris de justices et des inconnus avec éviction des prestigieux dirigeants à leur tête Abdelkader Drif et les autres vrais dirigeants mouloudéens. Tout cela a été fait avec un procédé téléguidé et bénédiction à partir de la capitale Italienne d’un eternel démissionnaire avec assistance d’un cadre très connu de la prestigieuse compagnie pétrolière.

Par M. E

17:25 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mouloudia, alger, mca, amrous, alain michel, badji, benié | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | | | Pin it! |

dimanche, 14 décembre 2008

MC Alger: Les scandales de Amrous and Co

La gestion financière du président Amrous est de plus en plus contestée depuis plusieurs semaines, des affaires à répétitions sont enregistrées. D’abords le clash déclenché avec les membres du bureau directeur suite à son intention (Amrous) de retirer 200 millions de centimes des comptes du Club pour s’offrir une voiture 4*4 au profit du président et cela auprès d’un concessionnaire à Birkhadem.

La seconde affaire concerne les centaines de bons d’essences Sonatrach utilisés pas les soins de l’ex- président de la JS Bordj Menaiel qui aurait également emménagé à Alger en utilisant l’appartement loué au profit de l’ancien coach Ameur Djamil et qu’il considère comme un logement de fonction.

L’autre affaire qui vient d’être connue est celle de l’argent du Togolais Cherif maman Touré (8500 euro) laissés au niveau des services de Douanes. Touré qui a fait un déplacement à l’étranger avait encaissé une somme de 16000 Euro qui n’a pas pu transférer en application de la réglementation algérienne et a du donc prendre uniquement le maximum autorisé, à savoir 7500 Euro en laissant le reste du montant au niveau des services de douane. Cet argent a été récupéré par un dirigeant qui l’a remis d’ailleurs à Amrous sans que ce dernier ne le restitue au joueur togolais qui n’a pas cessé de réclamer son du disparu.

Il faut rappeler que le bureau directeur du Mouloudia est en totale implosion après le départ de maitre Hemani, Longuar, et les différents interminables entre Amrous et d’autres dirigeants, à savoir Zedek et Aouf. Sans oublier le différent clash et dirigeants à répétition avec le membre du bureau Lagoune et du secrétaire Mahdi Aizel. Ce dernier aussi représente typiquement le slogan ‘ Se Servir puis servir peut être’ puisqu’il a réussi à avoir ce qu’il voulait en bénéficiant d’un salaire très intéressant de 60000 DA ce qui n’est pas indiqué pour un membre élu du bureau directeur.

Cette situation était déjà prévisible déjà en début de saison au même titre que les résultats médiocres de l’équipe sur le terrain après un scenario antiréglementaire déclenché l’été dernier en créant cette nouvelle association MCA pour gérer le club à la place de l’association El Mouloudia qui existe toujours.
La nouvelle association a été faite sur mesure en éliminant les dirigeants forts de par leur histoire dans le club et leur compétences, et des inconnues, illettrés, incompétents voir, voyous ont été introduit comme dirigeants dans un club qui devient gangréné de partout. M.E

 

in http://www.Algerfoot.com

17:03 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mca, mc alger, mouloudia, amrous, badji, marif, sonatrach | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | | | Pin it! |

dimanche, 22 juin 2008

MCA: Màarif dans le Livre Guiness


crbst%5fimport145.jpg
C'est la cinquième fois, si nos calculs sont juste, que M.Rachid Marif annonce sa démission de son poste de président d'honneur du mouloudia, sans qu'il ne joigne l'acte a la parole et ne parte réellement. Un exploit qui devrait figurer dans le Guinness book, puisque rare sont les responsables sportifs ou responsable tout court qui annoncent leur retrait et que l'on voit réapparaitre une fois que les regards sont braqués ailleurs.
Le hic dans cette histoire c'est que l'homme fort du mouloudia déclare toujours qu'il ne peut résister aux appels du cœur et aux insistances de ses fidèles car le mouloudia ne peut vivre ou survivre sans lui.
Jeudi 12 Juin 2008, encore, lors la cérémonie du « Hold Up » du sigle MCA, et la mis à l’écart des vrais dirigeants mouloudéens, organisée par Sonatrach  il a à nouveau annoncé sa démission, serait-ce la bonne.
En rappelant à  l'assistance que sa dernière tentative de quitter le bateau mouloudia remonte au 18 mai dernier et que sa démission a été confisquée (ce sont ses propos) par ses <inconditionnels>supporters.
Pourtant ceux qui sont dans les stades, parlent dans leur majorité d'une seule voix et ne réclament qu'une seule chose: LE DEPART DE MARIF.        In Planète  

 

AlgerFoot.com ( DZinfos.com)

16:51 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : maarif, mouloudia, mca, mcalger, sonatrach | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | | | Pin it! |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu