Avertir le modérateur

jeudi, 09 juillet 2009

Mouloudia d'Alger: Silence… on bafoue la loi

crbst_import111.jpgcrbst_import200.jpg

Il y a quelques semaines, un de nos confrères s’interrogeait si le Mouloudia d’Alger était un club hors norme ou un club hors la loi ? Si au regard de son histoire et de sa popularité, le doyen des clubs algériens ne laisse personne indifférent et peut être de ce fait considéré comme un club hors norme, il est tout aussi vrai que le Mouloudia est un club hors la loi, car étant la seule association sportive à fonctionner avec ses propres règles faisant fi de toute réglementation et lois en vigueur, avec la complaisance pour ne pas dire la complicité des pouvoirs publics. Comment en effet peut-on concevoir et accepter qu’un club qui brasse des milliards de centimes chaque saison ne présente aucun bilan financier depuis plusieurs années sans que cela n’offusque aucun responsable du secteur. Est-il concevable et acceptable qu’en 2009 en Algérie des responsables gèrent l’argent de l’état et des sponsors sans rendre le moindre compte à ceux qui les ont élus (assemblée générale) ou aux pouvoirs publics directement concernés. Mais le plus dramatique dans cette situation est la légèreté et la désinvolture avec laquelle est géré ce club, avec l’assentiment et la protection de personnages « hauts placés » qui mettent en avant leurs relations et leur puissance pour cautionner et couvrir de telles irrégularités. Miné de toutes parts, jeté à la rue, le club ne fait parler de lui qu’à travers les scandales qui font les choux gras de la presse spécialisée. Si jusque là, les querelles et autres faits se limitaient à la mauvaise gestion sportive, aujourd’hui des pavés sont jetés dans la mare et des accusations de détournements sont lancées par des joueurs et autres employés du club à l’instar du gardien Mohamed Benhamou ou encore du comptable M. Babaci. Ces derniers ne se sont pas empêchés chacun en ce qui le concerne de pointer un doigt accusateur vers les actuels dirigeants, à leur tête le président Amrous, son bras droit, Omar Ghrib ou encore le financier du club, Sid-Ali Aouf. Tout ce beau monde est accusé ni plus ni moins de « détournements » (plus 4 milliards de centimes en chèques et 4 millions de DA en espèces) n’auraient pas été justifiés, sans compter les primes « gonflées » de certains joueurs et la « tchipa » que prendraient ces dirigeants avec l’accord tacite de ces mêmes joueurs (dixit Benhamou). Une gestion « maffieuse » est elle érigée en règle au Mouloudia? C’est ce qui se dit dans la rue et dans les fiefs du club. Et ce qui n’était que rumeurs prend soudainement de graves proportions, sans pour autant, et bizarrement, susciter la moindre réaction de celui qui dirige réellement le club. Il s’agit du président d’honneur, M. Rachid Marif, qui en « gardien du temple » aurait dû normalement réagir pour au moins tenter de veiller à la crédibilité du club et à la sauvegarde de ses valeurs, qui constituent sa principale mission. Aucune réaction non plus des pouvoirs publics (Direction de la jeunesse et des sports ou encore ministère de tutelle) comme si ces faits s’inscrivent dans le cours normal des choses. Il y a de graves accusations Messieurs, qui émanent de personnes assurément responsables de leurs propos.

On voit mal en effet comment Benhamou, Babaci et tant d’autres balanceraient de telles accusations et ne mesureraient pas la teneur et les conséquences de leurs propos, s’il n y avait pas quelque part une once de vérité. Au moment où l’on entreprend la mise en œuvre d’une moralisation du mouvement sportif national, peut-on garder le silence face à des faits aussi graves? Les dirigeants du Mouloudia bénéficient-ils d’un statut particulier ? Ailleurs, pour des faits de moindre importance, une enquête est immédiatement déclenchée et les dirigeants responsables condamnés. Chez nous, silence… on bafoue la loi !.

 A. Cherif 

In www.AlgerFoot.com

10:17 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : mc alger, mca, mouloudia, drif, marif, sonatrach, djouad, amrous, badji, ypunes | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | | | Pin it! |

dimanche, 14 décembre 2008

MC Alger: Les scandales de Amrous and Co

La gestion financière du président Amrous est de plus en plus contestée depuis plusieurs semaines, des affaires à répétitions sont enregistrées. D’abords le clash déclenché avec les membres du bureau directeur suite à son intention (Amrous) de retirer 200 millions de centimes des comptes du Club pour s’offrir une voiture 4*4 au profit du président et cela auprès d’un concessionnaire à Birkhadem.

La seconde affaire concerne les centaines de bons d’essences Sonatrach utilisés pas les soins de l’ex- président de la JS Bordj Menaiel qui aurait également emménagé à Alger en utilisant l’appartement loué au profit de l’ancien coach Ameur Djamil et qu’il considère comme un logement de fonction.

L’autre affaire qui vient d’être connue est celle de l’argent du Togolais Cherif maman Touré (8500 euro) laissés au niveau des services de Douanes. Touré qui a fait un déplacement à l’étranger avait encaissé une somme de 16000 Euro qui n’a pas pu transférer en application de la réglementation algérienne et a du donc prendre uniquement le maximum autorisé, à savoir 7500 Euro en laissant le reste du montant au niveau des services de douane. Cet argent a été récupéré par un dirigeant qui l’a remis d’ailleurs à Amrous sans que ce dernier ne le restitue au joueur togolais qui n’a pas cessé de réclamer son du disparu.

Il faut rappeler que le bureau directeur du Mouloudia est en totale implosion après le départ de maitre Hemani, Longuar, et les différents interminables entre Amrous et d’autres dirigeants, à savoir Zedek et Aouf. Sans oublier le différent clash et dirigeants à répétition avec le membre du bureau Lagoune et du secrétaire Mahdi Aizel. Ce dernier aussi représente typiquement le slogan ‘ Se Servir puis servir peut être’ puisqu’il a réussi à avoir ce qu’il voulait en bénéficiant d’un salaire très intéressant de 60000 DA ce qui n’est pas indiqué pour un membre élu du bureau directeur.

Cette situation était déjà prévisible déjà en début de saison au même titre que les résultats médiocres de l’équipe sur le terrain après un scenario antiréglementaire déclenché l’été dernier en créant cette nouvelle association MCA pour gérer le club à la place de l’association El Mouloudia qui existe toujours.
La nouvelle association a été faite sur mesure en éliminant les dirigeants forts de par leur histoire dans le club et leur compétences, et des inconnues, illettrés, incompétents voir, voyous ont été introduit comme dirigeants dans un club qui devient gangréné de partout. M.E

 

in http://www.Algerfoot.com

17:03 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mca, mc alger, mouloudia, amrous, badji, marif, sonatrach | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | | | Pin it! |

dimanche, 22 juin 2008

MCA: Màarif dans le Livre Guiness


crbst%5fimport145.jpg
C'est la cinquième fois, si nos calculs sont juste, que M.Rachid Marif annonce sa démission de son poste de président d'honneur du mouloudia, sans qu'il ne joigne l'acte a la parole et ne parte réellement. Un exploit qui devrait figurer dans le Guinness book, puisque rare sont les responsables sportifs ou responsable tout court qui annoncent leur retrait et que l'on voit réapparaitre une fois que les regards sont braqués ailleurs.
Le hic dans cette histoire c'est que l'homme fort du mouloudia déclare toujours qu'il ne peut résister aux appels du cœur et aux insistances de ses fidèles car le mouloudia ne peut vivre ou survivre sans lui.
Jeudi 12 Juin 2008, encore, lors la cérémonie du « Hold Up » du sigle MCA, et la mis à l’écart des vrais dirigeants mouloudéens, organisée par Sonatrach  il a à nouveau annoncé sa démission, serait-ce la bonne.
En rappelant à  l'assistance que sa dernière tentative de quitter le bateau mouloudia remonte au 18 mai dernier et que sa démission a été confisquée (ce sont ses propos) par ses <inconditionnels>supporters.
Pourtant ceux qui sont dans les stades, parlent dans leur majorité d'une seule voix et ne réclament qu'une seule chose: LE DEPART DE MARIF.        In Planète  

 

AlgerFoot.com ( DZinfos.com)

16:51 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : maarif, mouloudia, mca, mcalger, sonatrach | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | | | Pin it! |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu